Deux suggestions pour remplacer la fluoration

En réaction à la lettre de la Dre Isabelle Goupil-Sormany intitulée «Se défendre», publiée dans notre édition du 15 juin dernier.
À mon avis, la docteure Isabelle Goupil-Sormany ainsi que tous les pro-fluor se trompent de cible. La docteure écrit dans Le Nouvelliste que la fluoration est une solution universelle accessible et utile à laquelle elle croit sincèrement.
À tous ces pro-fluor comme elle, je suggère d'oublier la fluoration de l'eau par la Ville et d'orienter leur cible auprès des deux cibles suivantes.
D'abord agir auprès des commissions scolaires afin d'obtenir l'équipement nécessaire dans toutes les écoles pour rendre facile le brossage des dents après le repas. Par la suite, la direction de l'école établit une routine qui encourage le brossage des dents après le repas.
Avec un peu d'imagination c'est facile à obtenir. Ma seconde suggestion est de travailler auprès des producteurs d'eau en bouteille afin qu'ils distribuent deux sortes ou deux types d'eau, soit une eau pure et une eau fluorée en bouteille.
Je vais même jusqu'à suggérer que l'eau pure se vende quelques sous plus cher pour compenser la production de l'eau fluorée qui se vendrait au même prix que l'eau pure.
Avec la coopération des parents, la santé buccale des enfants s'en portera mieux et nous éviterons de rejeter dans les cours d'eau de l'eau fluorée inutilement puisque les adultes et les poissons n'ont pas besoin de ce déchet industriel.
Laurette Gervais
Trois-Rivières