L'état des trottoirs laisse parfois à désirer à Trois-Rivières.

Des trottoirs dangereux

Depuis quatorze ans, j'habite et je marche dans le voisinage du centre hospitalier de Trois-Rivières.
Depuis quatorze ans, les trottoirs du boulevard Laviolette à partir du Cégep, le boulevard du Carmel et la rue de La Terrière sont comme des champs de mines. Les autres rues autour sont pourtant bien nettoyées. 
Ces trottoirs sont très achalandés par tous les gens qui se stationnent autour pour se rendre à l'hôpital. 
Quand c'est glissant, on croirait qu'ils étendent du sable partout et s'il en reste, ils échappent dix grains aux cinquante pieds.
À mon point de vue, c'est incompréhensible et inconcevable. Faudrait-il changer de contractant?
Micheline Godin
Trois-Rivières