Pendant plus d'un an, les travaux majeurs sur la 6e Avenue dans le secteur Grand-Mère ont bousculé les habitudes de circulation. Le résultat ne fait pas l'unanimité.

Des questions à la suite des travaux

Au cours de l'été dernier, la Ville de Shawinigan s'est montrée extrêmement généreuse envers nous, les citoyens du secteur Grand-Mère, en dépensant des millions de dollars pour améliorer la voirie municipale, les égouts, le réseau d'aqueduc et l'asphalte sur une importante longueur de notre avenue principale.
Comme nous étions heureux le jour où l'on nous a annoncé la fin des travaux!
Hélas, les surprises qui nous attendaient n'étaient pas toutes à notre goût.
Pourquoi avoir créé ce dos d'âne artificiel qui traverse l'avenue d'un bord à l'autre?
Pourquoi avoir rétréci les coins de rue avec des parterres solidement encadrés de ciment?
Dans une ville qui se veut commerciale, ne doit-on pas favoriser la circulation des camions? Comment ceux d'entre eux qui sont un peu larges peuvent-ils circuler côte à côte sur cette rue? Et comment ceux qui sont plus longs vont-ils pouvoir tourner pour s'engager dans les rues transversales avec ces coins rétrécis?
Et si jamais on rétablissait la circulation dans les deux sens, comme il en a déjà été question, ne serait-ce pas devenu impossible?
Oui, ce beau cadeau que viennent de nous offrir les autorités municipales suscite chez moi de nombreuses questions.
Florence L.-Lacroix
Shawinigan