Des fleurs déposées sur la place de la Bourse, à Bruxelles, en hommage aux victimes des attentats du 22 mars.

Des propos très touchants

En réaction à l'éditorial de Martin Francoeur intitulé «Voir un ami pleurer», publié dans l'édition du 23 mars dernier.
Que ça faisait du bien de lire un témoignage aussi personnel que touchant dans Le Nouvelliste du 23 mars.
J'aimerais remercier et féliciter Martin Francoeur pour cet éditorial pas comme les autres, mais combien émouvant. C'est agréable de lire un texte avec un style différent dans de telles circonstances.
Merci d'avoir partagé cette histoire personnelle et de vous être confié, en quelque sorte, à nous, lectrices et lecteurs. J'espère que votre ami et vos proches en Belgique se portent bien.
C'est toujours un plaisir de vous lire sur des sujets d'actualité, mais quand vous abordez un sujet si tragique avec une telle sensibilité, ça nous donne un point de vue touchant et différent de tout ce qu'on lit ou entend.
Michelle Gagnon
Trois-Rivières