L'smphithéâtre Cogéco de Trois-Rivières

Des dépenses qui soulèvent des questions

Comme c'est intéressant qu'un conseiller municipal se questionne sur les dépenses de l'amphithéâtre. Il n'est surement pas le seul conseiller, mais il a eu le courage de poser la question.
Nous aussi, comme contribuables et payeurs de taxes, on se pose bien des questions. Il nous semble que l'amphithéâtre est comme un grand trou sans fond, où l'on jette notre argent, qui est aussitôt englouti et que chaque année, pour ne pas dire à tous les six mois, on en redemande encore. On n'a pas accès aux revenus que génèrent cette grosse bâtisse, ni les pertes réelles, lorsque l'on comptabilise, les billets gratuits offerts aux amis (compagnies et autres etc.). Insuffisance de transparence; pourtant tous les citoyens sont (qu'ils le veulent ou non) responsables de cette dette de centaines de millions $. Et c'est pas fini, qui sait ce que nous réserve l'avenir? Qui sait ce que le maire Lévesque a dans sa manche?
Pourtant, Trois-Rivières, ville vieillissante, avec un taux élevé de chômage, ne peut pas se péter les bretelles, car elle n'offre pas de jobs qui attirent et gardent les jeunes longtemps chez nous.
Il serait souhaitable aux prochaines élections municipales, qu'il y ait de l'opposition, que nous puissions avoir le choix d'élire un maire qui sait investir intelligemment à long terme et qui prenne l'intérêt de ses citoyens avant de réaliser ses propres désirs.
Carole Ricard
Trois-Rivières