Délits et sentiments

Nos élus sont-ils tombés sur la tête?
Tant à Ottawa qu'à Québec, on essaie de faire un délit de l'islamophobie.
Je dois l'avouer: je suis islamophobe! Je suis aussi catholiphobe. Et judaïphobe. En somme, je suis religiophobe.
Depuis quand un sentiment serait-il un délit?
Une phobie est une aversion très vive, une antipathie à l'égard de quelque chose.
Nos élus veulent-ils contrôler nos pensées? Sommes-nous dans un retour dans le passé, un retour à 1984?
Les religions et les sectes continuent leur petit bonhomme de chemin, semant la pagaille partout où elles se manifestent!
Maurice Milot
Trois-Rivières