De la bière et des jeux!

Le cycle de l'histoire se joue encore à Shawinigan. Après la ville planifiée par des rêveurs réalistes du début du XXe siècle, avec l'exploitation du potentiel des chutes de la rivière Saint-Maurice.
Débuté à Shawinigan en 1900, le harnachement de la rivière s'est toujours avéré prometteur allant jusqu'à encore récemment exploiter un barrage à Rapide-des-Coeurs (2008).
Il y a environ 10 centrales sur cette magnifique rivière de plus de 500 km. Et, tout cet engouement allait créer un creuset impressionnant d'industries créatrices d'emplois et de commerces.
Aujourd'hui, avec la facilité du transport de l'énergie électrique, les industries sont parties et les villes se sont tournées vers l'histoire et le tourisme pour faire revivre ces belles pages du passé.
En 2002, le coeur de Shawinigan s'est mis à battre au rythme de six pontages avec l'annexion de ses municipalités avoisinantes.
La rivière est dépolluée et les plaisanciers s'amusent au fil de l'eau joyeuse. Un pylône de transmission électrique est devenu la tour de la Cité de l'Énergie.
Le plan 1 de l'Alcan, Espace muséal, attire les touristes qui viennent de partout.
La Wabasso a été recyclée en Centre d'entrepreneuriat. L'Assembly Hall s'est transformé en salle de spectacles, en hommage à Francis Brisson, etc. Et Shawinigan renaît...
Espérons que les bâtisseurs actuels sauront retrouver le chemin de la prospérité pour les années à venir.
Juste pour terminer sur une note historique remontant à l'époque de notre calendrier actuel, je fais une possible connexion avec ce que disait César à son peuple romain: «Du pain et des Jeux».
Ici, à regarder ce qui se brasse en ville, le maire Michel Angers pourrait dire: «de la bière et des jeux (numériques)», en rapport avec l'effervescence des microbrasseries et l'animation de la station numérique du Centre d'entrepreneuriat.
Une vision que le député Trudel a déjà imaginé en voyant Shawinigan comme pouvant devenir le «centre du monde». Pourquoi pas l'empire de Shawinigan. Le monde de Jean Chrétien est déjà exposé à Espace Shawinigan.
Peut-être que l'ancien premier ministre pourrait faire un autre cadeau à sa ville natale pour son 80e anniversaire. Il faut être rêveur, optimiste et réaliste.
André-Jean Bordeleau
Shawinigan, secteur sud