Concernant les taxes...

OPINIONS / Permettez-moi de réagir à l’article de M. Gaëtan Bouchard publié dans le journal du 14 juin. Le taux de taxation à Trois-Rivières a eu tendance à exploser, surtout après la fusion. En 1997, j’ai acheté un terrain à Saint-Louis-de-France. Je l’ai payé 5000 $: 18 ans plus tard, il était évalué à 30 000 $.

 Plusieurs voisins ont contesté, avant moi, en vain. À la ville, on m’a dit que le taux de taxation tenait compte de la valeur marchande de la propriété. C’était un terrain enclavé: pour s’y rendre, il fallait traverser à pied plusieurs propriétés privées. J’ai répondu à ce fonctionnaire que j’étais prêt à lui vendre la propriété pour 20 000 $. S’il croyait son évaluation sérieuse, il aurait dû accepter, non? Pour me débarrasser de cette taxe, j’ai décidé de vendre, par l’entremise d’un courtier. Après quelques mois, j’ai accepté une offre d’achat de 15 000 $. Ce profit ne couvre même pas les taxes payées depuis l’acquisition de la propriété.

Si on compare notre taux de taxation, comme le dit M. Bouchard, on ne se console pas, on se désole....

Pierre Martin

Trois-Rivières