Philippe Couillard aux funérailles de René Angélil.

Combien pour cet aller-retour?

En temps d'austérité j'aimerais bien savoir combien a coûté le petit aller-retour de notre premier ministre Philippe Couillard le 22 janvier dernier pour venir assister aux funérailles nationales de René Angélil.
Retour de Davos pour repartir en Italie, tout ça pour une apparition publique et espérer gagner du capital politique. Personne au gouvernement n'était capable de représenter M. Couillard.
Vraiment encore une fois la preuve que l'austérité c'est pour les autres, mais pas pour ceux qui la prêchent. Faites ce que je dis, pas ce que je fais!
Lucie Fortin
La Tuque