Pierre Paradis

C'est très bien

Lettre au ministre de l'Agriculture, Pierre Paradis
Je viens de connaître le résultat de votre loi sur la protection animalière et je trouve que vous venez de faire quelque chose de très bien, et même plus que ça, vous venez de faire faire un pas de plus à l'humanité dans le bon sens, dans le sens de la grandeur.
Vous savez comme moi que les animaux vivent comme nous au grand air, qu'ils ont besoin d'amour, d'eau et de nourriture; si vous leur faites le moindre mal, ils crient, ils ont peur et ils souffrent. Si vous enlevez la nourriture aux hommes, ils peuvent vivre encore quelque temps, mais enlevez l'air et l'eau il nous est impossible de vivre.
Nous n'avons rien de plus ou rien de mieux à attendre de la vie que de vivre, alors ce serait une bonne chose que tout le monde se mette une bonne fois pour toute cette évidence qui nous crie en pleine face, à longueur de journée.
Et si c'était possible de montrer les criminels animaliers à la télévision, comme on montre les autres criminels de tous poils, bien sûr je parle des animaux qui ne sont plus des humains et qui se trouvent derrière les barreaux des prisons, tellement ils ont oublié les principes mêmes de ce qui fait l'humanité.
Voilà, je voulais vous dire merci pour nos amis les bêtes, qui ne sont là que parce que nous le voulons bien, nous sommes bien bas au regard de l'évolution.
Bernard Padellec
Trois-Rivières