Ces gardiens de la droiture

En réaction à l'éditorial de Martin Francoeur intitulé «Gardiens de la droiture», publié dans notre édition du 12 août dernier. 
Je tiens ici à remercier M. Francoeur pour son éditorial du 12 août dernier très judicieusement intitulé «Gardiens de la droiture». Merci de nous avoir fait connaître des personnes admirables, Mme Andrée Cossette, vérificatrice générale, et M. Gilles Poulin, greffier de la Ville de Trois-Rivières, lesquels n'ont pas hésité à dénoncer des abus commis par certains de nos élus, quitte à subir les foudres de M. le maire Lévesque. Je souhaite aussi, bien sûr, remercier ces deux personnes pour leur courage et j'espère que leurs successeurs sauront continuer à défendre aussi consciencieusement les intérêts de leurs concitoyens.
Chantal Garceau
Trois-Rivières