Vivement un terrain adéquat!

OPINIONS / J’ai assisté avec beaucoup d’intérêt aux performances du club de baseball les Cascades Go Sport de Shawinigan au cours des séries éliminatoires de la ligue de baseball senior majeur du Québec. La dernière joute de la saison a été présentée devant une foule record de près de 900 personnes. L’engouement est palpable pour les amateurs de baseball parce que les joueurs proviennent en grande majorité de la région immédiate, ce qui a comme conséquence que les familles des joueurs, leurs amis et les amateurs de baseball se présentent en grand nombre aux joutes locales.

Toutefois, il y a une ombre au tableau: le terrain. Probablement un des pires de la ligue pour plusieurs raisons. En soirée, lorsqu’une balle est frappée vers le fond du terrain, la balle est difficile à suivre à cause d’un éclairage nettement déficient. De plus, le peu de profondeur du terrain a obligé l’organisation à installer de hauts filets au champ extérieur, ce qui ne répond pas à la normalité d’un terrain de baseball.

Maintenant les estrades. Pour se rendre au sommet nous devons monter sur chacune des planches de bois étant donné qu’il n’y a pas des marches sur les côtés des estrades ce qui complique drôlement la situation pour les aînés. Pour une ville comme Shawinigan, c’est un peu gênant si on se compare à de petites municipalités comme Saint-Étienne-des-Grès et Maskinongé qui possèdent un terrain de qualité bien supérieure à plusieurs niveaux.

Avec le succès remporté cette année, on peut penser que le baseball est installé pour plusieurs années à Shawinigan. L’organisation a été nommée l’organisation de l’année 2019 dans la ligue, ce qui représente un petit velours pour les bénévoles impliqués et pour la Ville également.

Pour avoir travaillé pendant deux décennies dans la ligue de baseball rurale mauricienne, je me réjouis du succès des joueurs qui ont fait leur premier pas dans cette ligue. Je pense à Julien Bélanger, Michael Laprise et Patrick Flageol. Trois joueurs qui sont parmi les meilleurs de la ligue. À noter également deux réservistes de grande qualité, soit Martin Asselin et Denis Paquin. Il ne faut pas oublier Dany Milette, président de l’équipe et entraîneur adjoint à Matthew Rusch. Les fondateurs de la LBRM, Luc Damphousse, Yvan Lemay, Claude Armstrong et les successeurs André Landry et Joscelyn Bélanger se réjouissent du succès et de la collaboration que ces joueurs apportent à l’équipe des Cascades.

Le succès de l’équipe devrait se poursuivre au cours des prochaines années. En attendant, les Cascades devront dire la même chose que lorsque les Dodgers perdaient continuellement contre les Yankees de New York à l’époque en séries mondiales. «Wait ‘til next year!».

René Turner

Shawinigan