suivi devant la maison de la fillette décédée, rue Lindor, Granby.

Vite, une réforme de la DPJ!

La mort d’une fillette de sept ans à Granby doit être l’élément déclencheur d’une vaste commission d’enquête sur la protection de la jeunesse. Cet exercice doit déboucher sur une réforme des services de la DPJ au Québec. Ce n’est pas normal d’avoir d’aussi longues listes d’attente pour les services.

On voit bien que quelque chose ne tourne pas rond dans ce système. J’étais heureuse de voir la belle unanimité des parlementaires québécois quant à la nécessité de se pencher plus sérieusement sur la question. J’ai bien aimé l’expression de l’ancienne ministre Hélène David, qui souhaite qu’on tienne une commission qui pourrait s’appeler «Grandir dans la dignité». C’est exactement de cela dont il s’agit.

Josée Massicotte

Trois-Rivières