Les cosignataires de cette lettre se réjouissent du fait que les membres du conseil municipal de Trois-Rivières souhaitent développer le projet «Vision zéro». Il s’agit pour eux d’une avancée historique.

«Vision zéro», une sage décision de santé publique

Enfin, à Trois-Rivières, le souci de la sécurité des piétons et cyclistes prend le pas sur la culture du «tout à l’auto». Il était temps. Il faut saluer cette avancée historique qu’est l’adoption du projet «Vision zéro». Un projet qui a pour but d’éliminer les accidents impliquant décès et blessures graves sur le territoire de Trois-Rivières.

Avec l’adoption d’une telle politique, Trois-Rivières pose un geste de santé publique important et novateur puisqu’on agit préventivement en concevant les aménagements et en réalisant les infrastructures en fonction de la sécurité des citoyens susceptibles d’être victimes d’un accident routier: les enfants bien sûr mais aussi les piétons, les cyclistes, les personnes à mobilité réduite. Nous disons oui à cette approche préventive qui permettra assurément de sauver des vies.

«Vision zéro» a aussi l’avantage de faire appel à l’esprit civique de ceux et celles d’entre nous qui sont parfois au volant. Nous sommes invités par cette politique à nous comporter en automobilistes responsables et à accepter, pour la plus grande sécurité de tout le monde, de réduire de 50 km/h à 40 km/h la vitesse de circulation dans les zones résidentielles. Nous disons également un oui ferme à ce choix pertinent de santé publique qui est aussi un appel au «bien vivre ensemble».

Bravo aux membres du conseil qui se sont fait les promoteurs de cette approche globale d’une circulation routière plus sécuritaire. Bravo aux membres du conseil qui ont dit oui à cette approche. Tous et toutes ensemble, élus, planificateurs, constructeurs, automobilistes, cyclistes et piétons, profitons de l’occasion que nous offre cette politique d’avant-garde pour faire de Trois-Rivières la ville sécuritaire par excellence au Québec.

Jean-Claude Landry, Alain Dumas, Ana Maria Piraquive, André Froment, André Lavoie, André Loranger, Annie Lafontaine, Armande L.-Grenier, Audrey Bonner, Cecilia Protz, Celine Argentini, Christian Bellemare, Christiane Bernier, Cindy Raiche, Claude Lacaille, Claudie Lavallée, Clément Loranger, Daniel Landry,

Denis Hébert, Denise Carbonneau, Dominic Bérubé, Dominik Lareau, Émilie Desmeules, Éric Vermette, Florence Deraîche Dallaire, Guy Milette, Francis Fortin, Francis Lemonde, François Bellemare, François Rocheleau, Geneviève Hudon, Germain Grenier, Guy-Paul Thiffault, Javier A. Escamilla, Jean-François Aubin, Jean-Marc Lord, Jean-François Lacoursière, Joane Blais, Jean-François Veilleux, Joanie Hudon, Jean-René Leblanc, Jimmy O’Flaherty, Jean-Robert Desmeules, Joyce Renaud, Jocelyne Harnois, Johanne Gauthier, Henri-Georges Sévigny, Judith Cossette, Jean-Sébastien Gauthier, Manon Morin, Jules Bergeron, Juliana Escamilla Conde, Kristina Monfette-Fortin, Lise Bergeron, Lauréanne Danault, Laurence Greffard, Linda Dauphinais, Lise St-Germain, Louis-Serge Gill, Louise Boisvert, Marc Benoît, Marie-Claude Camirand, Marie-Josée Tardif, Marie-Ève Cantin, Marie-Renée Leblanc, Martin Magny, Martin Perreault, Maude Fontaine, Maude-Amie Tremblay, Maxime Brien, Michel Goudreault, Michel Lemay, Michel Morency, Olivier Tardif Bellemare, Michel Nolin, Michèle Auger, René Lord, Michelle Plante, Mickel Mc Caughry, Mireille Doucet, Natalia E. Conde, Patricia Déry, Paul Dallaire, Roger Toupin, Pauline Trudel, Pierre Bouchard, Pierre Trépanier, Raymonde Fortin, Richard Grenier, Robert Tardif, Rosalie Lefebvre, Solange Deraîche, Sonia Thiffault, Steven Roy-Cullen, Suzanne Racine, Sylvie Poisson, Sylvie Tardif, Thérèse Lavoie, Valérie Delage, Valérie Deschamps, Véronique Houle, William Charbonneau, Yannick Milette