Vision d’un électeur

OPINIONS / Beaucoup d’électeurs sont souvent influencés par la beauté du candidat ou l’humeur du candidat, notamment s’il sourit ou s’il lance une boutade de temps à autre. Beaucoup de gens mal informés ne savent reconnaître les mensonges et fausses réalisations passées qu’un candidat invoque pour se donner du crédit à tort; ces gens vont contribuer à l’élection d’un candidat, je dirais par erreur, sans se soucier du bien commun de leur société. Que penser de ceux qui vont se fier au dernier sondage dans le but de «gagner» leur élection?

Avec tous les moyens d’information que nous possédons, ce devrait être ce qui motive les gens à voter pour une personne fiable étant en mesure de faire des accomplissements pour la majorité des gens ordinaires en premier lieu – les familles et leurs préoccupations – le côté social – l’environnement ainsi que l’épanouissement du peuple qui est le nôtre – avoir un souci pour notre reconnaissance propre ainsi que favoriser par des volontés affirmées l’avancement de ce peuple, «primordial».

J’ai beaucoup de mal à comprendre ceux qui se basent sur les discours futiles et répétés sans arrêt comme on enfonce un clou. Il y a des gens qui ont déjà voté et qui voteront encore pour un candidat qui les prévient à l’avance du pire pour eux une fois élu; instaurer des politiques – faire des actions – promouvoir des lois qui seront néfastes pour eux, qui contrediront des volontés déjà exprimées massivement par le peuple pour son bien et sa sauvegarde en matière de langue majoritaire et son existence même.

J’oserais qualifier certaines personnes comme atteintes d’un syndrome qui s’apparente quelque peu à celui de certaines personnes battues – loin de moi l’idée de rabaisser qui que ce soit, au contraire – qui, même si elles sont maltraitées physiquement, vont quand même rester ou côtoyer l’abuseur, ça existe. Ce rapprochement je le fais pour montrer des élections passées ou le candidat descendait le peuple, nuisait à son avancement et son développement mais même à cela après s’être fait rabrouer et même mater par ce dirigeant ils votaient à plusieurs élections subséquentes pour le même individu.

Je fais référence à Pierre Elliot Trudeau. Il faut le faire: les électeurs se sont fait frapper sur la tête à répétition mais rien ne changeait, ils en voulaient encore. Maintenant nous avons le fils, un copié-collé du père: les promesses d’actions contre notre peuple, notre langue, notre avancement, notre épanouissement, notre majorité et nos juridictions provinciales tout cela est déjà annoncé par le fils Justin. L’histoire se répète: il serait temps comme jamais de s’affirmer et faire valoir nos idées par le seul vrai moyen que nous avons tous: «voter pour nous».

Raymond Hébert

Trois-Rivières