Une réaction étonnante

À la suite de la lecture de l’article de Paule Vermot-Desroches concernant les consultations à venir pour «Vision zéro», j’ai été étonné de la réaction de M. Stéphane Guay, instigateur de la pétition contre ce projet. En effet, concernant les séances d’information et de consultation qui devraient avoir lieu en février selon Mme Mercure, M. Guay propose plutôt de «faire des sondages téléphoniques, en ligne ou par la poste avec des questions précises et des réponses courtes». À moins que j’aie mal compris le sens des propos de M. Guay, une consultation en vue de prendre des décisions ne doit pas se faire sans une information préalable étoffée. Ce n’est certainement pas en posant une question du genre: «Êtes-vous pour ou contre Vision zéro?» qu’une consultation sérieuse doit se faire. La démocratie, pour être effective, exige, selon moi, un minimum d’information sur le sujet, provenant d’experts indépendants sur les tenants et aboutissants d’un projet afin de pouvoir se faire une opinion éclairée et éventuellement se prononcer sur ledit sujet. En ces temps où la démocratie est malmenée par le populisme qui propose des solutions simplistes à des problèmes complexes, nous devons exiger de nos élus et des citoyens une rigueur dans les informations en vue du bien commun.

Guy Milette

Trois-Rivières