Une mauvaise expérience avec Cogeco

À la suite de la lecture du Nouvelliste du 23 juillet dernier, je me suis rendu compte que je n’étais pas seul à avoir eu des problèmes avec Cogeco.

J’ai vécu des situations similaires à celles vécues par M. René Camirand, situations qui ont été rapportées dans ces pages.

Le 10 janvier de cette année, j’ai joint les rangs des clients de Cogeco et là, mes problèmes ont commencé.

Je ne recevais des appels que par intermittence et j’ai eu des difficultés à avoir accès à ma boîte vocale. Par moments, je recevais des messages enregistrés de Cogeco en anglais, même si nous sommes au Québec, et le message me disait que je pouvais faire traduire ledit message si je voulais!

J’ai tenté plusieurs appels au service technique afin de faire corriger les problèmes vécus, mais les techniciens semblaient avoir trop de travail pour s’occuper de mon dossier.

Résultat: en mai je me suis désabonné et acquitté mes factures, pour retourner au service local de télécommunications de ma communauté.

Mais Cogeco me réclame encore des frais.

Éphrem Pellerin

Saint-Élie-de-Caxton

Un milieu de vie agréable à Louiseville

En 2014, j’ai eu la chance d’être publiée pour la première fois dans les pages d’opinions du Nouvelliste. Il était alors question de notre service hospitalier à Louiseville.

En autant de temps, pas grand-chose n’a évolué. Le croyez-vous? C’est pourtant la stricte vérité.

À cette époque, j’ignorais l’existence de l’air climatisé dans les établissements de santé, un sujet qui a beaucoup fait jaser récemment...

Nous entendons souvent parler que nos aînés sont négligés ou maltraités dans les CHSLD. Nous sommes une province qui se démarque à ce sujet et sur bien d’autres.

Mais pourtant, il existe de rares endroits où on se sent chez nous. Après un peu plus de quatre ans, je peux dire que là où je demeure maintenant, dans une résidence privée pour personnes âgées autonomes, nous sommes une grande famille qui vit des ajustements continuels et c’est très vivant.

C’est très différent de ce qu’on entend sur les CHSLD.

Carmen Marcotte

Louiseville