Une marque de respect

En réaction à la lettre de M. André Gendron intitulée «Provocation et insubordination!», publiée dans notre édition du 14 décembre dernier.

Faire preuve de civisme est une marque de respect envers nous-mêmes et les autres. Tout comme le fait d’avoir une bonne hygiène corporelle est une marque de respect pour nous et ceux qui nous entourent.

Certaines personnes veulent tellement être différentes qu’elles en deviennent ridicules. Je vois d’un mauvais œil une personne qui se présente à une entrevue d’embauche en mâchant de la gomme, la barbe négligée, sentant le fond de tonne, les yeux vitreux, une odeur corporelle persistante et dérangeante, les cheveux ébouriffés, les ongles crottés, les vêtements dépareillés et répondant aux questions en utilisant quelques jurons.

Je n’ai pas envie d’avoir l’air de «Monsieur et Madame Tout-le-monde» mais j’ai assez de respect pour les gens que je côtoie pour observer un certain décorum.

C’est désolant de voir une femme de 36 ans vouloir paraître comme une fille de 19 ans.

L’attitude est un facteur déterminant pour approcher les gens. Une attitude de «je m’en fous» ne donne pas une belle image.

Encore faut-il avoir une certaine intelligence pour le comprendre. Faut-il vraiment s’abaisser plus bas que bas pour obtenir des votes?

Anne-Sylvie Duquette

Saint-Boniface