Ces trois élèves de l’Institut secondaire Keranna, Jonathan Boivin, Florence Farrier et Jonathan Allard, ont récemment lancé une pétition pour que puisse être soulignée la fin de leur parcours secondaire. Voici la lettre qu’ils adressent au premier ministre François Legault.
Ces trois élèves de l’Institut secondaire Keranna, Jonathan Boivin, Florence Farrier et Jonathan Allard, ont récemment lancé une pétition pour que puisse être soulignée la fin de leur parcours secondaire. Voici la lettre qu’ils adressent au premier ministre François Legault.

Une journée pour nous, les finissants du secondaire

OPINIONS / Lettre adressée au premier ministre du Québec, François Legault.

Depuis le 13 mars dernier, nous sommes confinés à la maison sans même savoir ce qui adviendra de notre secondaire.

Cette semaine, nous avons appris une triste nouvelle concernant le tout. En effet, nous ne retournerons pas à l’école d’ici le 1er septembre, ce qui vient indéniablement et brutalement marquer la fin prématurée de notre secondaire, celle-ci s’effectuant sans avoir eu la chance de pouvoir revoir nos camarades de classe ainsi que nos professeurs pour un dernier au revoir après cinq ans de dur labeur côte à côte.

Ne trouvez-vous pas cela un peu injuste? Ce message n’a aucunement pour but d’être à caractère égoïste. À noter que nous travaillons tous les trois à temps partiel pour un service essentiel, ce qui nous permet de comprendre amplement la situation actuelle.

Cependant, nous croyons tout de même que nous méritons de recevoir une certaine marque de reconnaissance pour nos efforts et notre dévotion ainsi qu’un peu de temps avec ceux et celles que nous avons chéris pendant ces cinq dernières années tout comme ont pu le vivre les cohortes avant la nôtre.

Ceci étant dit, nous aurions une requête à acheminer, et nous aimerions qu’elle soit prise en considération avec sérieux. Nous ne demandons ni un mois ni une semaine. Nous voulons simplement une journée, une simple journée octroyée afin d’avoir la chance de revoir nos amis et nos professeurs un dernier instant.

Cette unique journée se verrait être réservée exclusivement aux finissants de secondaire 5, ce qui faciliterait beaucoup plus le respect des consignes établies par la santé publique que si tous les niveaux y étaient inclus. Le personnel de l’école présent pourrait s’assurer du respect de la distanciation sociale, et le port du masque et de gants pourrait se faire si requis.

S’il est possible de rouvrir les écoles primaires et les garderies jusqu’à la fin de l’année, il est certainement possible d’octroyer une seule journée aux élèves de secondaire 5 bien conscients de la situation actuelle.

Nous, finissants du secondaire, allons prochainement amorcer une autre étape majeure de notre vie, le cégep. Nous tenons à bien finir l’étape dans laquelle nous sommes actuellement avant d’entamer la prochaine.

Notre idée est simple. Nous tenons à ce que les étudiants de cinquième secondaire puissent tous se rencontrer une dernière journée pour cet événement marquant de notre vie que nous ne vivrons pas deux fois, un passage vers l’âge adulte.

Des finissants, une cour arrière, des albums, des crayons et surtout de magnifiques sourires pour rappeler que malgré tout... tout va bien aller!

Croyez-nous, cette simple action sera gravée à tout jamais dans la mémoire des finissants de 2020, qui en seront éternellement reconnaissants.

Jonathan Boivin

Florence Farrier

Malory Lacroix

Élèves de 5e secondaire

Institut secondaire Keranna

Trois-Rivières