Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Annonce concernant le train grande fréquence à Trois-Rivières.
Annonce concernant le train grande fréquence à Trois-Rivières.

Une intention de train

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
OPINIONS / L’auteur, René Villemure, est éthicien et candidat à l’investiture du Bloc québécois dans la circonscription de Trois-Rivières. Il adresse cette lettre au ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie et député de Saint-Maurice–Champlain à la Chambre des communes.

Monsieur le Ministre,

Je prends l’initiative de vous écrire aujourd’hui afin de tenter d’en apprendre un peu plus sur le train Québec-Windsor, avec un arrêt à Trois-Rivières, qui passionne les acteurs de l’économie trifluvienne. Ceux-ci se demandent, avec raison, ce qui arrivera avec ce projet pour lequel 500 millions de dollars ont été annoncés dans le budget du 19 mars dernier alors que le coût du projet est évalué dans une fourchette entre 6 à 8 milliards de dollars.

Étant donné que vos dernières réponses nous ont porté à croire que vos collègues du Conseil des ministres ne partageaient pas votre enthousiasme à l’égard du train, je suis allé à la source et ai assisté à la conférence de l’actuel ministre des Transports, Monsieur Omar Alghabra, prononcée le 9 juin dernier devant les membres de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM).

Monsieur Alghabra a été clair: 400 millions de dollars seront investis afin de financer la station située à l’aéroport Montréal-Trudeau. Il est essentiel, a-t-il précisé, que la plaque tournante de l’économie du Québec soit dotée d’infrastructures de transport de première classe. Monsieur Alghabra a ensuite répété que 500 millions de dollars iront à des études qui devraient porter fruit dans environ un an; le ministre est «confiant» que le «projet» de train ira de l’avant.

Après avoir entendu Monsieur Alghabra durant 45 minutes, plusieurs questions demeuraient néanmoins sans réponses; je résumerai toutefois mon questionnement en deux points. Premièrement, rien dans le discours du ministre ne permettait de savoir s’il faisait référence à un train ou à un projet de train. La différence est énorme. En second lieu, toujours en écoutant les propos du ministre, il semble assez clair que le tronçon Windsor-Montréal se réalisera un jour. Toutefois, le ministre a habilement évité de se commettre en ce qui concerne le tronçon Montréal-Québec, avec un arrêt à Trois-Rivières. Corrigez-moi si je fais erreur. Il me semble qu’il existe une volonté réelle de construire un train à grande fréquence entre Windsor et Montréal, mais que, plus vendeur, ce projet porte illusoirement le nom de «train Windsor-Québec avec arrêt à Trois-Rivières». Suis-je à ce point dans l’erreur ou sommes-nous de nouveau confrontés à un projet mal nommé ou à une promesse qui n’ose dire son vrai nom?

Je vous remercie à l’avance pour les éclaircissements que vous apporterez sur ce projet important pour la Mauricie.