Une idée pour les murets

On s’affaire actuellement à réparer les murets de séparation des voies sur l’autoroute 40 et ailleurs, car le ciment s’effrite en maints endroits. La majorité des marques sont causées par les coups portés par les charrues de déneigement, combinés à l’action gel-dégel et amplifiés par l’ajout de sels et autres abrasifs. Ne pouvant se passer de ces chasse-neiges, on pourrait peut-être en minimiser les coups (et les coûts par la même occasion) en leur posant des zones tampons: il suffirait d’installer un cylindre vertical mobile, (ou une bille d’acier) traversé par un pivot-guide vertical et relié aux côtés latéraux de la gratte qui frappent les murs de ciment. Ce genre de tampon rotatif diminuerait sûrement la friction et la force du coup porté, ce qui amoindrirait les dégâts. Ailleurs également, les trottoirs et bordures de ciment subissent les mêmes assauts et les mêmes effets, toujours à nos frais.

Jean-Pierre Vallée

Trois-Rivières