Une église et une murale publicitaire: deux poids, deux mesures

OPINIONS / Le mercredi 12 février dernier, le ridicule se côtoyait sur les pages du Nouvelliste.

D’une part, un conseiller municipal – sérieux? – préconise la démolition de l’église Notre-Dame-des-Sept-Allégresses: voilà un bon débarras, n’est-ce pas!

Sur la page à côté, on s’excite sur la conservation d’un simple et bien ordinaire panneau réclame d’antan qu’on affuble des titres de murale ou, encore pire, de fresque; quelque chose pour bafouer carrément l’art.

Même si je n’ai rien à voir avec la religion, je pense et je crois que l’église Notre-Dame-des-Sept-Allégresses relève du patrimoine de Trois-Rivières, alors que le panneau publicitaire d’antan, qu’on a découvert sur la rue Hart, n’est qu’une curiosité qu’on photographie pour en garder le souvenir.

François Pellerin

Trois-Rivières