Daniel McMahon

Une démarche que je salue et pour laquelle j’offre ma collaboration

OPINIONS / L’auteur, Daniel McMahon, est le recteur de l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Je voudrais réagir à la lettre d’opinion parue dans ces pages il y a quelques jours sous l’initiative de professeurs de l’UQTR qui invitaient les candidats à la mairie de Trois-Rivières à faire part de leur position «pour tirer parti de cet avantage incomparable» que représente une université dans une ville.

Je salue cette démarche et cette invitation au dialogue à laquelle les candidats savent que je joins ma voix. Je les remercie pour les idées et suggestions exprimées, en guise de réponse publique à cet appel. Il est enthousiasmant de voir cette volonté partagée par les professeurs et les candidats, afin d’améliorer et de bonifier les relations entre l’Université et la ville.

L’UQTR célèbre cette année cinquante ans de présence. Cette présence dans notre milieu et auprès des acteurs de la région, il m’apparaît clairement que nous avons la ferme intention de l’exercer de manière encore plus soutenue pour que Trois-Rivières devienne plus que jamais une véritable ville universitaire.

J’offre mon entière collaboration à ce dialogue amorcé de même qu’à l’initiative des professeurs signataires de la lettre. Les liens entre une université et sa communauté représentent un ciment social, économique, solidaire, scientifique, de transfert et de partage qui enrichissent autant la communauté universitaire que les citoyens.

Nous avons tout à gagner à fortifier nos alliances et à faire de Trois-Rivières une ville universitaire exemplaire.