Le maire de Shawinigan, Michel Angers.

Une décision injuste et non équitable

OPINION / Toutes les chaussées (rues, chemins, etc.) du secteur Lac-à-la-Tortue sont existantes depuis des années. Le chemin qui fait le tour du lac, par exemple, est une chaussée qui existe depuis plus de 50 ans. Cette chaussée a été recouverte à une certaine époque, d’un revêtement bitumineux et ensuite entretenue au cours des années suivantes. Les payeurs de taxes de l’ancienne municipalité de Lac-à-la-Tortue, avant les fusions, ont déjà payé pour la construction de ces nombreuses voies de circulation.

L’administration Angers en a profité, avec le projet d’assainissement des eaux et de l’aqueduc au Lac-à-la-Tortue, pour améliorer ces nombreuses voies de circulation. Ce ne sont donc pas des nouvelles structures municipales.

Le maire Angers a déclaré le 14 janvier 2020, au cours de la séance du Conseil municipal, que c’étaient de nouvelles structures municipales et que les coûts doivent être entièrement ajoutés à la taxe d’amélioration locale du secteur Lac-à-la-Tortue, au lieu d’être ajoutés à la taxe générale pour l’entretien des chemins existants à Shawinigan. Je trouve cette décision très injuste et non équitable.

Où était notre conseiller municipal Martin Asselin pendant toutes ces discussions et ces débats concernant notre niveau de taxe d’amélioration locale?

Michel Goulet

Shawinigan