Une bonne décision?

OPINIONS / En réaction à la lettre de Ghyslain Parent intitulée «Une bonne décision», publiée dans notre édition du samedi 11 janvier dernier.

J’ai lu et relu la lettre intitulée «Une bonne décision» publiée dans Le Nouvelliste du 11 janvier dont l’auteur est un professeur du département de sciences de l’éducation de l’UQTR. Comme le commentaire doit être court, je m’en tiendrai uniquement à la phrase qui m’interpelle le plus. Avec le simple gros bon sens, peut-on se mettre d’accord avec ce qui suit: «Les seules allusions aux religions devraient être faites pour informer les élèves des méfaits des religions et de les mettre en garde contre toute forme d’endoctrinement». C’est radical, n’est-ce pas? Je dirais extrémiste même. Si l’on enseigne ainsi par le négatif, comment les étudiants pourront-ils faire un discernement éclairé?

Une information incomplète devient souvent une information erronée, car il est impossible de faire la part des choses Vers quel système d’enseignement et quelle société allons-nous? Est-ce à dire que tout ce qui a été constructif, bénéfique en lien avec les religions pour la société d’aujourd’hui, il faudra le taire, l’ignorer, le bannir, l’envoyer aux oubliettes… Sommes-nous vraiment en train de construire… ou de détruire? Et que devons-nous faire à tous les niveaux?

Fernande St-Onge

Trois-Rivières