La nouvelle réglementation de la Ville de Trois-Rivières sur l’utilisation de l’eau potable continue de faire jaser.

Un règlement inéquitable

OPINIONS / En réponse à la lettre de Dominic Thibeault, Chef de division-Environnement Ville de Trois-Rivières (édition 8 juin). Lavage de véhicule.

Moi, comme François Champoux (même édition), je trouve le règlement du lavage des autos inéquitable, irritant et non valable. Voici quelques exemples:

1- Vous avez deux jours de congé et prévoyez laver votre auto. Première journée gros soleil mais adresse de résidence non permise donc, pas de lavage. Deuxième journée pluie mais adresse permise pas encore de lavage. Irritant.

2- Les jeux d’eau pour enfants dans les parcs publics utilisent de l’eau nouvelle toute la journée contrairement à une piscine qui possède un jet d’eau qui utilise l’eau de la piscine. (Par contre, je trouve les jets d’eau dans les parcs comme une bonne initiative et je ne veux pas pénaliser les enfants mais il y aurait peut-être lieu de repenser l’utilisation de cette eau.)

3- Vous prenez un seau avec de l’eau savonneuse pour laver l’auto et rincez avec un boyau à jet. Cela n’utilise que très peu d’eau (quantité minimale).

4- Si on veut encore plus, vous êtes ami avec votre voisin d’en face, jour (j) pour lui adresse permise alors vous lavez votre auto chez lui, ce qui fait deux autos lavés la même journée au lieu d’être en deux jours. Quelle différence !

5- Les blocs appartements possédant un garage souterrain avec possibilité de laver l’auto ne sont aucunement pénalisés. Inéquitable.

Je souhaite une révision de ce règlement que je trouve contraignant car la ville de Trois-Rivières est déjà en-dessous de la norme provinciale pour l’utilisation des litres d’eau par personne donc, non valable.

André Beauchesne

Trois-Rivières