Un programme à côté de la cible?

OPINIONS / Lettre ouverte au député de Saint-Maurice–Champlain et ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, François-Philippe Champagne.

Depuis des années, de nombreux Canadiens réclament un crédit fédéral à l’achat d’un véhicule électrique (VE), à l’instar du crédit provincial québécois de 8000 $. Cette réduction pourrait faire la différence et activer le virage vert de nombreux consommateurs québécois souhaitant participer à la réduction des GES. En effet, le Québec est un leader avec plus de la moitié des véhicules électriques achetés au pays!

Alors quelle joie d’apprendre que le fédéral a enfin embrayé avec la mise en place d’un nouveau programme accordant un crédit de 5000 $ à l’achat d’un VE.

Le hic, c’est que ce programme exclut les véhicules de plus 45 000 $. Or, les véhicules avec une plus grande autonomie, critère souvent décisif à l’achat d’un VE, coûtent juste un peu plus… de 45 000 $ avec le transport.

Bref, les consommateurs qui recherchent des véhicules plus performants en termes d’autonomie comme la Bolt EV (383 km) et bientôt la Leaf Plus (400 km) et la KIA Niro n’auront pas accès à ce programme et risquent de changer d’idée…

Autant dire que ce programme a belle allure mais n’atteindra pas la cible de réduction des GES du gouvernement Trudeau, dommage! Un plafond de 60 000 $ pourrait donner de bien meilleurs résultats compte tenu des prix des VE beaucoup plus élevés à l’achat.

Nathalie Lefebvre

Saint-Adelphe