Un prix bien mérité pour Georges Young

Depuis bientôt 45 ans déjà, le Comité de Solidarité Trois-Rivières (CS3R) œuvre pour promouvoir un monde plus juste et plus équitable. Cette solidarité internationale se vit autant auprès de nos partenaires répartis aux quatre coins du monde qu’ici, auprès des gens de la Mauricie. En effet, les inégalités prévalent partout et le Québec n’est pas mieux loti que les autres. C’est pourquoi, la solidarité, qu’elle soit locale ou internationale, a également sa place partout.

C’est notamment pour souligner l’engagement de Mauriciennes et Mauriciens pour les valeurs solidaires que le CS3R remet chaque année depuis six ans le Prix solidarité Brian-Barton.

Le récipiendaire de cette année, Monsieur Georges Young, a une longue feuille de route derrière lui. Depuis les années 60, Georges s’applique à incarner, défendre et promouvoir les valeurs de la solidarité en Mauricie, au Québec et dans le monde. Il a, entre autres, été l’un des initiateurs des marches de Rallye Tiers-Monde dans la région, animateur durant 23 ans pour l’organisme Développement et Paix, collaborateur et formateur au CS3R ainsi que coordonnateur (le premier!) de la Corporation de Développement communautaire de Trois-Rivières pendant dix ans. 

À l’exemple de Georges Young, l’engagement du CS3R et des organismes communautaires du Québec pour la solidarité sociale n’est plus à prouver. À titre de membre actif de la Corporation de Développement Communautaire de Trois-Rivières, le CS3R appuie les revendications de la campagne nationale «Engagez-vous pour le communautaire», notamment en ce qui concerne l’augmentation de son financement et le respect de son autonomie. Un réinvestissement majeur dans les services publics et les programmes sociaux est également exigé aux différents paliers de gouvernements. 

Jean-Marc Lord,

directeur

Comité de solidarité Trois-Rivières

Trois-Rivières