Le maire de Louiseville Yvon Deshaies

Un manque de jugement

OPINIONS / Le maire de Louiseville, Yvon Deshaies, a témoigné à l’émission Denis Lévesque le lundi 3 février dernier, au sujet de la libération du meurtrier de sa sœur. Il a notamment mentionné qu’il souhaite le retour à la pendaison pour un criminel, allant même à suggérer deux options pour un criminel reconnu, soit lui remettre une rondelle simple de cordes ou une corde avec noeud, prête à être utilisée en cellule.

Rappelons les faits: la sœur d’Yvon Deshaies a été tuée par son ancien conjoint en 2017. Le meurtrier, (avec des antécédents de violence) au volant de sa voiture et accompagné de la dame en question, a volontairement foncé sur un véhicule pour tenter de camoufler un double suicide en accident mortel. Monsieur a survécu, a été condamné et est relâché.

Un drame terrible où on peut comprendre que le jugement et la réflexion d’un proche de la victime soient altérés par la colère et la souffrance.

Au-delà du fait que M. Deshaies est très dévoué et présent pour sa municipalité, ses opinions personnelles sont reconnues pour être parfois radicalement de droite et font l’objet de désobligeance et de manque de retenue.

M. Deshaies doit servir la population avec objectivité et faire abstraction de ses idéologies personnelles dans l’exercice de ses fonctions. Il doit comprendre et appliquer les règles de la tolérance et de la rigueur d’esprit dans les médias.

On ne peut tolérer qu’un élu qui nous représente fasse de telles déclarations publiques malveillantes et haineuses.

Une entrevue troublante et embarrassante avec un discours rétrograde et dénué de gros bons sens.

Je lui souhaite de retrouver la sérénité et la lucidité et d’adoucir sa pensée pour son bien-être.

Martine Lessard

Louiseville