Un grand merci!

La collecte de sang tenue récemment à Sainte-Thècle a été une grande réussite. Nous avons eu le plaisir d’accueillir 109 personnes qui sont venues faire un don de sang. Mille mercis chaleureux pour votre générosité.

Merci à notre présidente d’honneur, Madame Michelle Naud, qui est venue féliciter et encourager les donneurs au cours de la journée. Son témoignage a été touchant et très apprécié.

Remerciements sincères à Normand et Anita Béland pour leur très grand dévouement à cette cause et aux nombreux bénévoles sous leur responsabilité, qui ont contribué au succès de cette activité humanitaire. Le déploiement d’autant d’efforts et d’efficacité aura été fructueux. Soyez assurés d’une entière reconnaissance.

Réjane Trudel

Publiciste Héma-Québec

Sainte-Thècle

Un plus pour le golf Saint-Rémi

Le club de golf Saint-Rémi de Lac-aux-Sables a connu une semaine fort occupée. Le réseau TVA Sports est venu enregistrer une émission, Golf Mag, qui sera diffusée en août.

Le chroniqueur Daniel Mélançon était présent et ses commentaires furent très positifs au sujet du terrain et de l’atmosphère qui y règne.

Cette production fut rendue possible avec l’implication monétaire de nombreux membres et la participation de généreux commanditaires. La diffusion devrait avoir lieu dans la semaine du 5 août.

De plus, le samedi 21 juillet, un souper spectacle a réuni plus de 125 personnes dans la salle du «club house». Le duo Defoy-Gignac a su combler l’assistance. Ces deux artistes locaux ont offert une performance époustouflante.

Gilles Bordeleau

Saint-Tite

Des travaux qui s’étirent

Ces jours-ci, on procède au démontage des estrades du FestiVoix, pourtant terminé depuis près de trois semaines. Comment se fait-il que ça prenne autant de temps avant d’enlever les traces de l’événement et permettre aux touristes d’apprécier le décor du parc portuaire et du parc des Ursulines dans toute leur splendeur?

D’ailleurs, la pelouse du petit parc des Ursulines est sérieusement endommagée par le FestiVoix. C’est triste parce que c’est un beau petit refuge paisible.

Le montage des estrades avait commencé très tôt, en mai. Il n’est pas normal qu’un événement qui dure dix jours (et qui est un beau succès, ceci dit) monopolise ce secteur du quartier historique pendant deux mois.

Sylvie Beaulieu

Trois-Rivières