Louis-Edmond Hamelin

Un grand homme nous a quittés

OPINIONS / Louis-Edmond Hamelin fut un homme d’une grande érudition, un chercheur émérite et un passionné par tout ce qui piquait sa curiosité.

Voilà en quelques mots les traits de l’homme que j’ai eu plaisir à côtoyer durant son mandat de recteur à l’Université du Québec à Trois-Rivières entre 1978 et 1983. Notre relation s’est poursuivie épisodiquement durant les quelque 25 années qui ont suivi.

Alors doyen de la gestion académique, monsieur Hamelin m’a gratifié de sa confiance et de son amitié. Dans le cadre de nos fonctions respectives, j’ai eu le grand privilège de l’accompagner pour échanger nos points de vue sur des sujets qui le préoccupaient particulièrement en lien avec la vie universitaire ou en rapport avec l’environnement et quoi encore.

Que de soirées passées en sa compagnie à discuter et après chaque rencontre, j’en ressortais grandi de nouvelles connaissances et j’avais l’impression de profiter de ses compétences de chercheur et d’écrivain.

Ses nombreuses publications, sous forme de livres, d’articles scientifiques ou de manuscrits nous ont souvent servi de prétexte à alimenter nos discussions. Pédagogue et vulgarisateur hors du commun, j’ai beaucoup appris à son contact et je lui suis très reconnaissant de m’avoir accordé autant de temps et d’attention.

Jean Asselin

Trois-Rivières