Un éditorial à combustion lente

En réaction à l’éditorial de Brigitte Breton intitulé «Le système fonctionne?», publié dans notre édition du 18 décembre dernier.

Brigitte Breton, au demeurant excellente journaliste, a signé un éditorial publié dans Le Nouvelliste du 18 décembre dernier. Elle est d’avis que les dénonciations de femmes agressées sexuellement abondent, que seulement 5 % de ces agressions aboutissent aux services de police et que trois plaintes sur mille mènent à une condamnation.

J’ignore où elle a pris ses chiffres car elle n’en dit mot.Si 5 % des agressions aboutissent aux services de police, il faut conclure que les dénonciations n’abondent pas et que 95 % des femmes ne portent pas plainte. Je suis surpris. D’autre part, si trois plaintes sur mille aboutissent à une condamnation, il faudrait 333 procès pour qu’un seul agresseur soit condamné. Je suis très surpris.

Par ailleurs et avec égards pour son opinion, notre système judiciaire fonctionne bien et elle sera surprise d’apprendre qu’au Québec nous n’avons pas l’un des meilleurs systèmes judiciaires au monde mais LE meilleur. Si elle va voir ailleurs, elle sera surprise.

À commencer par la Cour suprême de Trump qu’on transforme peu à peu en parti politique à la dévotion du président le plus stupide qu’aient connu les États-Unis.

Si nous sommes si moches, pourquoi alors des représentants de nombreux pays viendraient au Québec pour étudier notre système judiciaire en vue d’améliorer le leur?

Serge Gagnon

Louiseville