Un cri à l’aide

OPINION / Cela serait vraiment gentil de la part des juges affectés au procès de la pyrrhotite d’accélérer leur décision au sujet de l’appel... Surtout dans des moments difficiles dus au coronavirus.

Plusieurs victimes sont actuellement au chômage. Une bonne nouvelle leur ferait du bien.

S’il vous plaît, rendez votre décision avant le 1er avril prochain. Cela fait déjà plusieurs mois que vous retardez la publication de ce jugement très attendu.

C’est dans les situations extraordinaires qu’il faut mettre les bouchées doubles.

Notre santé physique, mentale et financière dépend maintenant de votre vitesse d’exécution.

Sylvain Pagé

Trois-Rivières