L'auteur, Jean-Guy Dubois, maire de Bécancour, se réjouit de l'annonce de la construction d'une nouvelle école dans sa ville.
L'auteur, Jean-Guy Dubois, maire de Bécancour, se réjouit de l'annonce de la construction d'une nouvelle école dans sa ville.

Un cadeau: une école!

OPINION / L’auteur, Jean-Guy Dubois, est maire de la Ville de Bécancour.

Au retour d’une semaine de vacances, une très agréable surprise m’attendait – j’avoue que je l’attendais aussi! – : une nouvelle école…

À première vue, rien d’excitant ou de sexy comme nouvelle, mais qui revêt plein de sens et de symbolique.

Le concept de famille se situe au somment de nos préoccupations citoyennes. La famille crée les racines de l’enfance. L’école vient ajouter la socialisation, l’intégration dans le milieu de vie! L’école devient un berceau d’appartenance à la communauté.

Dans une ville d’étendue et d’appartenance comme Bécancour, la conservation et le développement des écoles revêt une grande signification et rejoint les défis de la ruralité, comme on les vit dans nos régions.

D’autre part, une nouvelle école traduit admirablement un milieu de vie en développement… Une ville qui vit, grandit et qui attire!

Notre reconnaissance s’exprime pour celles et ceux qui ont collaboré aux longues et nombreuses étapes de ce projet, administrativement et politiquement. Donner des noms, c’est risquer des oublis! Je me contente de signaler Johanne Croteau et Pascal Blondin, les deux directeurs généraux impliqués.

La Ville de Bécancour est usuellement associée à l’économie, à l’emploi. Dans ce domaine, je sais que le meilleur reste à venir… À Bécancour, il y a des travailleurs, mais aussi des familles et surtout… des enfants.