Trump omniprésent, omniscient et... «omnichiant»!

OPINIONS / Y a-t-il juste moi qui a son voyage de cette face à claques sur tous nos écrans, partout, tout le temps, tous les jours que le Bon Dieu nous donne?

Ça fait plus de quatre ans qu’on nous bombarde de nouvelles tous azimuts sur cet égocentrique condescendant, insignifiant. Non merci! Je ne suis plus capable d’en prendre…

Si le principe voulant que les médias délivrent ce que nous voulons voir et entendre est véridique, je ne sais bien pas qui est ce «nous», mais il ne fait pas partie de mon entourage proche ou éloigné. La majorité silencieuse, beaucoup trop dans ce cas-ci, est-elle à ce point mordue de politique américaine? C’est rendu qu’on nous le dit à chaque fois que ce colon irritable lâche un pet de travers. Bien sûr, j’en conviens, ça se passe chez notre plus proche voisin et il faut un minimum d’intérêt pour protéger nos intérêts. Mais ça reste tout de même concrètement secondaire, pour nos vies de Québécoises et de Québécois.

Alors à qui ça profite à part à cet homme imbu de lui-même? C’est comme donner les meilleures munitions au plus grand narcissique que la Terre ait connu. Il se permet grassement d’alimenter sa bêtise et sa soif de grandeur. On lui sert à ce vautour, tout cru dans le bec, mille et une raisons de croire en ses idées de méga-mégalomane. Y a-t-il moyen qu’on arrête de placarder la télé d’images de lui? Enfin, qu’on ne permettre plus à cet hurluberlu de contaminer nos existences. J’en appelle au civisme et à la RAISON en majuscules, rationnelle et pragmatique.

Pendant ce temps, on le voit bien tenter d’élargir son pouvoir, ignorer la science, se foutre du bien commun et poursuivre sa quête de domination, partout dans le monde. Et tout ça les yeux fixés sur son propre nombril… le nombril du monde, évidemment!

Sylvain Milot
Shawinigan