Travailleurs d’ABI, votez que pour vous!

OPINIONS / C’est mon quatrième billet au sujet du conflit de travail à ABI. Certains diront que je suis à la solde de la compagnie. Pas du tout, je n’en ai que faire d’Alcoa ni du syndicat d’ailleurs. Ma première préoccupation est la santé économique de notre région. Ma deuxième est la vie des travailleurs pour laquelle j’ai des craintes.

Je m’adresse ici aux travailleurs d’ABI. Lors de votre vote sur la nouvelle proposition de l’employeur, votre jugement devrait être basé seulement sur ce qui vous touche personnellement. Oubliez le cas de vos confrères, oubliez les objectifs du syndicat, considérez seulement les éléments qui peuvent vous affecter directement, vous et votre famille. Je crois qu’il y a beaucoup plus d’éléments militant en faveur d’une acceptation des offres de la compagnie que d’un rejet. Si vous perdez votre emploi par la fermeture de l’usine, aucun de vos confrères ne sera là pour vous sortir du pétrin, ni le syndicat d’ailleurs.

Dans la liste des prémisses à considérer dans votre jugement pour déterminer votre vote, la pérennité de l’usine devrait être l’aspect le plus important, suivi par le niveau de salaire. Il est bien évident qu’il n’y a pas de problème de ce côté si vous votez pour un retour au travail. Un refus pourrait avoir un effet potentiel catastrophique.

Vient ensuite le cas de la clause d’ancienneté. Pourvu que le choix des dates de vacances respecte l’ancienneté, les autres aspects de l’ancienneté vous toucheront seulement si vous vous considérez plus ou moins efficace au travail que vos collègues. À vous de décider où vous vous situez. C’est connu qu’une clause d’ancienneté nivelle par le bas. Si vous êtes un employé efficace, la disparition de la clause d’ancienneté dans la mobilité du personnel ne pourra que vous aider à long terme.

La réduction du personnel ne devrait même pas entrer en ligne de compte dans votre jugement pourvu que la compagnie procède que par attrition, si besoin il y a. Comment est-ce que le fait qu’il y aura moins de travailleurs dans l’usine peut vous affecter si vous êtes certain de garder votre emploi? Émotionnellement peut-être mais cela ne durera pas longtemps.

Je ne connais pas les détails concernant la mobilité dans l’organisation du travail demandée par la compagnie autre que l’élimination d’un cadre rigide d’ancienneté mais cela devrait être considéré comme un irritant mineur lorsque comparé avec le niveau de salaire dont vous bénéficiez, et les avantages que cela vous procure dans notre société.

Assumant que votre vote est pour un retour au travail, l’attitude que vous adopterez affectera grandement votre qualité de vie au travail car on ne peut pas avoir une attitude d’«ostie de boss» et être heureux au travail. Ne sous-estimez pas l’importance de cet aspect sur votre bonheur personnel.

Une chose est certaine, votre supérieur immédiat compte sur vous pour avoir un résultat positif sur l’efficacité de son groupe. Il ne peut pas agir contre votre bien-être et s’assurer en même temps que vous contribuerez à atteindre un niveau d’excellence. Il ne peut donc pas être contre vous si vous avez une attitude positive.

Si chacun des travailleurs détermine son vote en se basant strictement sur les éléments le touchant personnellement, en éliminant les motifs émotionnels, le résultat global du vote deviendra automatiquement la meilleure prise de position possible pour l’ensemble des travailleurs. Peut-être pas pour le syndicat mais ils sont supposés être là que pour vous représenter.

Jacques Desmeules

Trois-Rivières