STTR: horaires bizarres et trajets farfelus

OPINIONS / Trois horaires différents les vendredis, samedis et dimanches, ça n’a aucun sens. Si je dois visiter un membre de ma famille en périphérie, je dois utiliser au minimum une correspondance et compter au moins 45 minutes pour m’y rendre alors que le trajet en voiture ne dure que sept minutes.

Après 18 heures, une fois le changement de service terminé, on soustrait quelques bus de la flotte. Je dois alors estimer à une heure trente la durée de mon retour à la maison après m’être tapé le tour de la ville pour revenir au terminus. Ridicule! C’est exactement le temps que ça prend pour se rendre à Montréal par un autre moyen de locomotion motorisé.

Vous dites que vous n’avez pas le choix pour toutes sortes de raisons techniques et professionnelles.

Pourriez-vous me donner des précisions sur les pauses des chauffeurs? Des pauses qui, l’hiver, laissent les usagers dehors à -20 °C, la portière du bus fermée. Est-ce que la STTR se soucie vraiment des usagers?

Ça fait dix ans que je les prends vos bus! Je sais que vous allez m’expliquer avec une multitude de détails tous les aléas, toutes les limites et tous les paramètres que vous devez prendre en compte pour organiser le service. Vous allez aussi me parler d’argent et d’économie. Et patati, patata.

Laissez-moi tout de même vous dire que s’il y avait un peu de génie au service des usagers à la STTR, ça se saurait depuis longtemps!

Christian Rochefort

Trois-Rivières