SOS quelqu’un!

En cette belle journée de fin juin, nous laissons l’autoroute 55 à Saint-Boniface, direction Shawinigan. Une minute plus tard, le tracé semble nous faire plonger dans la belle rivière Saint-Maurice avec devant, l’imposante et vieille structure du barrage d’Hydro-Québec. Suit le presque désert secteur de la Baie et… bang! En pleine face. Quelle désolation!

Les restes sales de l’ex-usine Belgo se mélangent au délabrement et aux détritus de toutes sortes. Comme si personne n’y était allé depuis des décennies. Et la bâtisse de brique qui agonise depuis une éternité, presque à cheval sur la chaussée. Un demi-kilomètre de laideur qui semble s’étendre encore plus long.

Et dire que cette triste image se situe en face de l’endroit où a grandi l’ex-premier ministre Jean Chrétien!

Je lance un SOS, mais à qui? Quelles sont les instances gouvernementales concernées? Il y a, on le sait, un litige juridique dans ce dossier poussiéreux. Mais les libéraux provinciaux qui distribuent les millions en fin de mandat pourraient-ils faire une petite annonce à l’aube de la campagne électorale? Un coup de balai à la Baie pour éviter l’autre balayage...

Roger Matteau

Shawinigan

Merci et bravo aux signaleurs routiers!

Par la présente, j’aimerais remercier les personnes qui assurent la bonne circulation sur les chantiers routiers. Malgré les caprices de Dame Nature, vous nous permettez de franchir la zone en toute sécurité pour les automobilistes et les travailleurs.

Je voudrais particulièrement souligner le travail exceptionnel de deux dames qui occupent cette fonction au coin du boulevard Thibeau et de la rue du Parc. Très dynamiques et efficaces. On voit bien que vous aimez votre travail.

Merci de tout cœur, et bravo!

Andrée Desbiens

Trois Rivières

Laid, laid, laid!

M. Luc Meunier a bien raison! Les pastilles blanches disposées sur les aménagements floraux de la Ville de Trois-Rivières sont affreuses. C’est laid, c’est laid, laid, laid!

Je suis certain que ça part d’une bonne idée qui a foiré. Qu’on les fasse disparaître au plus vite! Le responsable n’a pas à se sentir mal à l’aise: personne n’est parfait!

Maurice Milot

Trois-Rivières