L'auteure considère qu'il aurait été possible de trouver une manière de permettre le retour à l'école pour les élèves du secondaire.
L'auteure considère qu'il aurait été possible de trouver une manière de permettre le retour à l'école pour les élèves du secondaire.

Six mois sans école, c’est beaucoup trop long

OPINION / Au travail, ils ont séparé l’ensemble des travailleurs en deux groupes. L’équipe 1 travaille de 9 h à 21 h, du lundi au mercredi, tandis que l’équipe 2 travaille de 9 h à 21 h, du jeudi au samedi. Le but est d’éviter que nous nous croisions sur les lieux de travail.

Si tous les groupes d’élèves du primaire et du secondaire en faisaient autant, les classes seraient à moitié vides ainsi que les autobus scolaires.

Les groupes A pourraient aller à l’école les lundis et mardis, s’asseyant toujours au même bureau. Les groupes B pourraient aller à l’école les jeudis et vendredis, s’asseyant toujours au même bureau.

Les cours requis pour passer au niveau supérieur pourraient être les seuls enseignés.

Cela permettrait de maintenir les mesures de distanciation dans les classes et dans les autobus et ne demanderait pas plus de professeurs.

La désinfection des locaux, des autobus et de l’aire du dîner pourrait être faite les mercredis.

Je trouve que six mois sans école, avec les travaux et devoirs au secondaire (dans notre cas), c’est beaucoup trop long.

Nathalie Doucet

Trois-Rivières