Savoir donner et savoir recevoir

J’aime bien les pauvres. Chaque année, je fais ma petite part en leur donnant quelques provisions pour agrémenter leur Noël. Mais cette année, surprise! En allant faire ma randonnée, dans l’escalier non déglacé du pauvre, j’ai pris toute une débarque. Les tangerines dans la rue, les boîtes de conserves dans la neige, la pinte de lait en dessous de l’auto… J’ai déboulé les marches et j’ai failli me casser la cheville. Heureusement, j’ai eu qu’une bonne entorse, ce qui m’a confiné au repos pendant quelques jours.

J’ai tout de même eu droit à des remerciements sincères de leur part. «Merci, merci, le Seigneur est ben bon». Dans ma tête, je me disais: «Vous l’appellerez l’an prochain pour qu’il livre à ma place…»

Morale de l’histoire: l’an prochain, au lieu de leur livrer des provisions, je leur achèterai une pelle et un sac de sel.

Et que dire de la femme à qui j’offre un pain et qui me dit: «Dommage, ce n’est pas la sorte que je mange…»

Bonne année 2019 et le paradis à la fin de vos jours!

Bob Fugère

Shawinigan