Retrait des permis de déneigement: une mesure inéquitable

Je n’en reviens pas! Tous les autres citoyens et propriétaires vont payer pour ces gens qui, selon une nouvelle règle en vigueur à la Ville de Trois-Rivières, ne sont plus tenus de payer des permis pour jeter leur neige à la rue. Ceci à cause que les fonctionnaires et surtout les policiers ne veulent pas s’impliquer dans l’application de la réglementation. C’est facile de faire comme réponse «c’est trop compliqué». À savoir que ce sont les mêmes fonctionnaires qui ont permis de déposer la neige dans la rue avec l’obtention d’un permis. Qu’ils s’expliquent!

Cette mesure est injuste auprès des autres propriétaires qui doivent se débrouiller avec la neige et très souvent débourser pour se faire déneiger. On vient d’accorder à ces gens une belle réduction de taxes. Est-ce que les élus songent à réduire d’autant notre taux de taxation?

Je me répète: cette mesure n’est pas socialement équitable, car elle n’assure pas un partage de la richesse équitable entre les gens.

De plus, c’est une décision qui n’est pas économiquement viable. Le coût du déneigement dans notre ville est déjà très élevé. Ce n’est pas certainement à cause du service que l’on offre lors des opérations de déneigement mais à cause de l’opération de chargement et de transport de la neige.

On vient encore hausser ces coûts sans améliorer le niveau de service dans les autres quartiers résidentiels. Prenez note que bientôt on nous dira que les sites de dépôts à neige sont pleins, alors est-ce que les propriétaires qui profitent de la gratuité vont payer ces nouveaux sites? Je ne crois pas, tous vont contribuer...

Il n’est pas facile de gérer une ville. Les décisions prises ne font pas toujours l’affaire de tous mais cette décision – bien qu’apparaissant très ordinaire – constitue un geste d’iniquité sans rien ajouter à l’ensemble, par exemple construire un nouveau Colisée peut être considéré comme une décision plus ou moins bonne mais au moins il reste un équipement qui permettra à la ville de croître et aux citoyens de profiter de cet équipement.

Permettre de pousser de la neige dans la rue ne fait qu’augmenter les coûts et les taxes sans valeur ajoutée.

On est en mesure de définir des territoires d’intervention et aussi de cibler les propriétés concernées, alors que leur impose une surtaxe. Les dirigeants de la Ville parlent de fiscalité, voilà une mesure intéressante.

Une très mauvaise décision...

Fernand Gendron

Trois-Rivières