Réforme du mode de scrutin: la CAQ alimente le cynisme

OPINIONS / On entend depuis quelque temps que le gouvernement dirigé par la CAQ veut remettre à plus tard (?) la réforme du mode de scrutin ou encore faire un référendum sur ce sujet en espérant que la population rejettera ce projet.

Ce même gouvernement avait signé avec le PQ, Québec Solidaire et les Verts un engagement ferme de modifier notre mode de scrutin actuel pour un mode de scrutin proportionnel mixte. Ce futur mode de scrutin vise un gouvernement élu représentatif de tous les votants et non pas 30 à 40 % du suffrage comme ça se passe depuis plusieurs années, alors qu’il n’y a plus seulement deux partis qui se présentent aux élections mais quatre, cinq et même plus. Il serait alors plus intéressant d’aller voter sachant que notre vote compte, quel que soit le parti élu.

Mais nos députés caquistes et certains du PQ semblent ne pas vouloir respecter leur parole par crainte de perdre leur pouvoir lors du prochain scrutin électoral. On peut s’interroger sérieusement sur leur intégrité à partir du moment où ils renient leur parole.

Lorsque la classe politique se désole que les électeurs et les électrices soient devenus cyniques, c’est à se demander où est leur intérêt pour le bien commun, pour le bien de toute la population. Ils et elles contribuent à alimenter la croyance de plusieurs selon laquelle les députés veulent être élus pour leurs intérêts personnels.

Désolant!

Guy Milette

Trois-Rivières