Réflexion pertinente

En réaction à l’éditorial de Stéphan Frappier intitulé «Enfin!», publié le jeudi 18 janvier dernier.

Bravo pour votre éditorial du 18 janvier, Monsieur Frappier. Une belle reconnaissance du Nouvelliste envers monsieur le maire pour cette réalisation, une saga stérile qui aura duré au moins huit ans. Journaliste d’expérience aux sports, vous étiez le mieux placé pour écrire cet éditorial pour faire comprendre à la population l’importance de ce nouvel équipement sportif et même culturel à l’occasion, tout comme peut l’être l’Amphithéâtre pour la culture. 

Permettez-moi de vous féliciter en faisant bien comprendre à la population que les suggestions de M. Aubin n’étaient que de l’immobilisme avéré. Que l’éditorialiste se permette de corriger monsieur Aubin après l’avoir publié quelques jours plus tôt, c’est vraiment lui faire comprendre qu’il vaut mieux pour lui de prendre du recul et de réfléchir sur sa défaite. 

C’est probablement plus efficace et éclairant que la lettre d’un simple citoyen.

Denis Simard

Trois-Rivières