Michel Bissonnette croit que les artisans de Radio-Canada doivent continuer à travailler pour que les citoyens se retrouvent et se reconnaissent dans leur diffuseur public.

Radio-Canada: un diffuseur public aujourd’hui plus pertinent que jamais

L’auteur, Michel Bissonnette, est le vice-président principal de Radio-Canada.

À l’ère des Netflix, YouTube, Apple TV, Facebook et Google de ce monde, où les citoyens ont accès à de plus en plus de contenus et de plateformes pour s’informer et se divertir, la question se pose: un diffuseur public comme Radio-Canada est-il toujours pertinent dans notre société?

Pour un francophone, poser la question, c’est y répondre. Le cœur de la francophonie en Amérique du Nord a besoin d’un diffuseur public fort, qui travaille activement avec les autres acteurs de l’industrie pour continuer d’offrir aux francophones des contenus qui racontent leurs histoires, avec des valeurs et des points de vue qui leur ressemblent. C’est la vision que j’ai présentée mercredi à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Notre industrie vit d’importantes perturbations depuis plusieurs années, qui viennent fragiliser notre capacité collective à produire et financer le contenu original francophone. Or, le contenu original, c’est le nerf de la guerre.

Que peut faire Radio-Canada dans ce contexte? En décembre dernier, nous avons mis de l’avant une série de mesures pour appuyer le rayonnement à l’échelle mondiale des contenus d’ici, incluant un investissement de 2,5 millions de dollars pour soutenir le développement de projets à l’international. Nous avons également entamé des négociations dans le but d’ouvrir ICI TOU.TV aux autres diffuseurs, producteurs et créateurs afin de mettre en place une offre sans pareil de contenu vidéo francophone. Nous voulons qu’ICI TOU.TV devienne LA référence pour le contenu vidéo francophone au pays.

Que nous soyons Bell, Québecor, Groupe V Média, Télé-Québec ou Radio-Canada, nous avons tous intérêt à mettre nos forces en commun pour faire face aux grands joueurs internationaux pour que les francophones continuent d’entendre leur voix et leurs histoires et qu’ils se reconnaissent dans les contenus qu’ils consomment. La sauvegarde de notre langue et de notre culture est notre responsabilité à tous.

Radio-Canada doit également continuer de jouer son rôle auprès des francophones. Pour ce faire, elle doit avoir de l’impact. C’est pourquoi, dans les prochaines années, nous devons continuer d’innover et de nous renouveler. Dans les prochains mois, nous continuerons d’élargir l’offre d’ICI TOU.TV.

Nous occuperons également l’espace numérique avec une offre d’information crédible et plus importante que jamais. En radio, nous poursuivrons nos efforts pour enrichir notre offre originale afin de demeurer une référence en contenu audio francophone. Enfin, nous proposerons encore plus de contenu original engageant, pertinent et inclusif sur toutes nos plateformes.

Avec notre nouvelle Maison qui sera inaugurée en 2020, nous serons plus que jamais un moteur pour Montréal, métropole de la création et de l’innovation. Moderne, ouverte et accueillante, cette Maison sera le reflet du Radio-Canada que nous construisons pour l’avenir et elle sera un lieu de rencontre extraordinaire entre les citoyens, les créateurs et les artisans du diffuseur public.

Au cours des prochaines semaines et des prochains mois, il y aura plusieurs occasions où le mandat et les obligations de Radio-Canada seront discutés. Ce sera pour nous autant d’occasions de présenter comment nous comptons réaliser notre mandat d’informer, d’éclairer et de divertir à l’ère numérique.

Je suis arrivé il y a quinze mois avec la conviction que Radio-Canada était plus pertinente que jamais et cette conviction n’a fait que se renforcer depuis lors. Nous devons continuer à travailler pour que les citoyens se retrouvent et se reconnaissent dans leur diffuseur public. Nous devons aussi travailler avec nos collègues de l’industrie pour que les francophones d’ici continuent d’entendre leurs voix et leurs histoires face aux grands joueurs internationaux.