Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Qu’est-ce qu’un Conseil régional de l’environnement?

Article réservé aux abonnés
OPINION / Cette année marque le 25e anniversaire d’Environnement Mauricie et il s’agit d’une belle occasion pour rappeler son rôle. En tant que conseil régional de l’environnement (CRE), notre équipe relève un mandat du ministère de l’Environnement du Québec qui se décline en trois volets.

La concertation

Pour le ministère de l’Environnement, le CRE est son interlocuteur privilégié régional pour la concertation en matière d’environnement et de développement durable. Il s’attend à ce que nous regroupions et représentions les acteurs régionaux sur diverses instances de concertation. À ce titre, nous coordonnons la démarche de concertation pour les plans régionaux des milieux humides et hydriques, ainsi que des tables de concertation sur le développement durable et la conservation des milieux naturels. Nous participons aussi à des comités aux thèmes variés qui touchent aux enjeux d’agriculture, de qualité de l’eau, des changements climatiques et des matières résiduelles.

Notre approche mise sur le partage d’expertises et la collaboration en vue de promouvoir des stratégies d’actions concertées pour apporter des solutions aux problèmes environnementaux.

La veille des enjeux prioritaires

Le ministère de l’Environnement du Québec compte aussi sur nous pour mettre en œuvre des veilles stratégiques qui permettent d’identifier les problématiques de la Mauricie. Pour y arriver, nous avons trois méthodes. D’abord, nous suivons de près les travaux et préoccupations des intervenants qui se mobilisent dans les instances de concertation, par exemple le Pôle d’expertise multidisciplinaire en gestion durable du littoral du lac Saint-Pierre.

Ensuite, les dossiers d’actualité nous permettent d’être à l’affût des événements qui marquent notre territoire. Ce rapport avec les médias est aussi à double sens, car nous signalons à ces derniers certains enjeux qui à notre avis méritent d’être couverts.

Puis, notre veille s’articule par la collecte de données brutes du territoire qui nous aide à mettre en perspective la réalité de la Mauricie par rapport à certaines cibles gouvernementales. Nous observons ainsi, pour chaque ville et MRC, la progression du nombre de véhicules électriques et les tendances quant à la fréquentation des services de transport collectif.

Des activités et outils

Notre troisième mandat consiste à organiser des activités, déployer des projets et produire des outils qui contribuent à sensibiliser les décideurs régionaux et la population à la protection de l’environnement. Parmi nos initiatives, le projet Économie circulaire Mauricie + se démarque. Lancé en 2019, il vise à bâtir un réseau d’échanges de matières résiduelles entre les entreprises pour valoriser ce qui autrement serait envoyé à l’enfouissement. Nous avons aussi réalisé des capsules vidéos pour déboulonner certains mythes tenaces concernant les véhicules électriques, dans le cadre de la campagne nationale Roulons électrique. (https://www.youtube.com/watch?v=p-Ee1Ex-05k&list=UUiyqByjyMLuOxXU1eFxLS7Q&index=13 et https://www.youtube.com/watch?v=OFf2WT1pLvY&list=UUiyqByjyMLuOxXU1eFxLS7Q&index=18). 

La Mauricie de 2045

Environnement Mauricie fait le bilan de ses réalisations des 25 dernières années, mais souhaite également se projeter dans le futur. Notre équipe vous invite donc à participer à un 5 à 6 virtuel qui aura lieu le 19 janvier qui portera sur la Mauricie de 2045. Venez imaginer avec nous les résultats que l’on souhaite atteindre pour les 25 prochaines années. Pour s’inscrire, il suffit d’écrire à info@environnementmauricie.com.

Lauréanne Daneau

Directrice générale

Environnement Mauricie

Pour en savoir plus sur Environnement Mauricie: https://www.environnementmauricie.com/