Selon l’auteur de cette lettre, lorsqu’une ville veut se donner une orientation stratégique, elle doit prendre le temps de réfléchir dans quel contexte elle œuvre. Il élabore ici sur quelques éléments de ce contexte.

Quel développement économique pour Trois-Rivières?

OPINIONS / C’est passé un peu inaperçu, mais Innovation et développement économique Trois-Rivières (IDETR) a lancé dernièrement une consultation publique pour l’élaboration de son plan de développement stratégique. Nous ne pouvons que les féliciter! Disons-le, on n’aurait pas vu cela voici quelques années.

Nous sommes tous et toutes des acteurs de développement économique, même si nos rôles sont différents, donc on doit tous se sentir concernés. Ce n’est pas seulement l’affaire de quelques «experts» (sans rien leur enlever) que de déterminer nos choix de développement économique.

Lorsqu’on veut se donner une orientation stratégique, on doit prendre le temps de réfléchir dans quel contexte nous œuvrons.

Voici quelques éléments de ce contexte:

1. Nous sommes dans une société où nous aurons à vivre avec les effets déjà présents du réchauffement climatique (inondations fréquentes, canicules répétées, augmentation du niveau des mers et du fleuve, pluies diluviennes, etc.);

2. Notre société n’aura pas d’autre choix que de penser en terme de transition énergétique c’est-à-dire de passer d’une dépendance majeure au pétrole en allant vers des énergies renouvelables (électrique, éolien, solaire);

3. Nous devrons développer des solutions pour la disposition de nos «déchets» et augmenter le recyclable (le taux de recyclage à Trois-Rivières est de 50 %) en particulier des produits plastiques;

4. Nous vivrons dans une époque qui nous amènera à remettre en question progressivement certaines habitudes de vie. Prenons, à titre d’exemple, la consommation de viande qui va en diminuant pour être remplacée en partie du moins par des protéines végétales;

5. Pour le pire et le meilleur, nous vivons et vivrons dans un monde où l’intelligence artificielle prendra de plus en plus de place.

En toute logique et cohérence, il faut tenir compte de ces éléments pour élaborer notre stratégie de développement économique et voir ce que nous soutiendrons plus particulièrement. Dans ce sens, les entreprises de demain seront celles qui nous permettront de sortir progressivement du pétrole et cela c’est vrai tant pour le transport, la fabrication de plastique et de vêtements.

Il s’agira également d’entreprises qui auront une vision «circulaire» de l’économie c’est-à-dire que les déchets produits par une entreprise doivent servir de matière première à une autre entreprise, ainsi de suite. Tout le secteur du recyclage (verre, plastique, ciment, etc.) est appelé à prendre un envol insoupçonné également.

Nous aurons besoin d’entreprises innovantes pour répondre à des problèmes actuels. Pensons, à titre d’exemple, à l’idée de développer des matières plus résistantes au phénomène de gel-dégel pour nos chaussées.

À plusieurs titres, les entreprises de demain devront faire des partenariats avec les institutions d’éducation et de recherche pour pouvoir innover dans la fabrication et dans les processus. Notre société devra répondre, malheureusement, à de nombreux problèmes et enjeux sociaux. Il faudra donc faire une place importante à l’économie sociale qui, tout en œuvrant dans le développement économique, se donne une mission sociale qui peut prendre une multitude de formes.

Plus globalement, nous aurons à faire une réflexion sur le concept de «croissance» tel que nous le connaissons. L’ancien ministre libéral Claude Castonguay prenait la plume dernièrement pour participer à ce débat en soulignant qu’il n’est pas réaliste de penser une croissance économique infinie et que cela nous mènerait à notre perte. À très court terme, miser davantage sur le développement local et régional serait sans doute un premier pas.

Il est difficile en quelques mots de faire le tour de la question mais ensemble collectivement, on peut avoir des idées intéressantes sur les orientations à prendre. Je termine en invitant tous les citoyens à participer à la consultation de IDETR. Dépêchez-vous malheureusement, cette consultation se termine le 2 août (un peu dommage tout de même que cette consultation se déroule pendant les vacances d’été). Voici le lien pour participer: https://fr.surveymonkey.com/r/IDETrois-Rivieres.

Jean-François Aubin

Trois-Rivières