Quand la pandémie sera finie...

Quand la pandémie sera finie...

Je prendrai mes petits-enfants dans mes bras

Les bécotant tout en les entendant s’épuiser de rire

Je m’émerveillerai de les voir soudain si grands

Réalisant comme le temps a passé...

Je resterai là à les admirer

Remerciant la vie de les avoir fait si beaux

J’observerai combien ils ont appris

Durant ces jours de pandémie

Me voyant ainsi rêveuse

Je les entendrai soudain crier «grand maman»!

Mon cœur se sentira alors bouleversé

Réalisant alors combien ils m’ont manqué

Je caresserai leurs joues toutes roses

M’attardant plus que de d’ordinaire

À jouer par terre

Les regardant avec encore plus d’attention

Cherchant ce petit lien très fort qui nous unit

Ce tout petit, à moi, sa grand-maman

Et je sentirai alors

Cet amour immense

Celui qui fait battre le cœur

D’une grand-maman pour ses petits-enfants

Sylvie Tessier Dumas

Trois-Rivières