L’auteur de cette lettre souhaite que chaque citoyen participe à la relance de l’économie de la région.
L’auteur de cette lettre souhaite que chaque citoyen participe à la relance de l’économie de la région.

Quand chaque individu décide du succès de la relance économique régionale

OPINION / Les auteurs sont Frédéric Laurin, professeur d’économie à l’École de gestion de l’UQTR, et Dr Dominique J. Favreau, docteur en virologie et immunologie et gestionnaire à l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill.

Jamais, dans toute l’histoire économique contemporaine, les citoyens et les organisations, dans chacune de leurs actions individuelles, n’auront autant eu le potentiel de percuter toute l’économie d’une région.

Avec le déconfinement en cours, la Mauricie et tout le Québec reprennent vie. L’économie retrouve enfin ses couleurs. Selon une enquête de la Fédération des chambres de commerce du Québec et de l’UQTR, la Mauricie est l’une des régions qui s’en sortent le mieux face à la crise au Québec. Cependant, cette relance dépend crucialement du respect des règles sanitaires usuelles et des directives de la Santé publique par tout un chacun.

À tout moment, sans avertissement, la Santé publique pourrait décider de reconfiner des parties ou la totalité de la région, en fonction de l’éclosion potentielle de foyers de COVID-19. Nous ne risquons pas de revoir de confinement à grande échelle comme en mars dernier. Plutôt, les autorités publiques agiront au cas par cas: une région, une ville, un quartier, une entreprise…

Afin que notre économie ne soit pas freinée à nouveau par un reconfinement causé par une éclosion de contaminations dans notre région, nous devrons individuellement et collectivement démontrer à la Santé publique que nous sommes des partenaires collaboratifs et surtout proactifs dans toutes nos actions.

La meilleure relance économique est celle qui, de un, ne nous ramènera pas en pause sanitaire et, de deux, qui redonnera à tous un sentiment de confiance à y participer activement, consommateurs comme entreprises. Un reconfinement serait une catastrophe pour la Mauricie, qui venait de connaître, juste avant la crise sanitaire, un nouvel essor économique après une longue période de dévitalisation.

Chaque citoyen, chaque organisation, chaque entreprise détient une extraordinaire responsabilité dans ce processus. Il suffit d’une seule personne contaminée ne respectant pas les règles sanitaires pour créer l’apparition d’un foyer de COVID-19, mettant en péril la reprise économique de toute une région. On peut penser au cas d’un barman d’une station de ski en Autriche qui a été, à lui seul, responsable d’un foyer de virus qui s’est propagé à toute l’Europe.

Pour assurer la continuation de la relance économique de la Mauricie, respectons scrupuleusement les règles sanitaires et les directives émises par la Santé publique!

Responsabilités des citoyens

Le rôle individuel des citoyens est bien connu et simple: se laver les mains très souvent pendant au moins 30 secondes, porter systématiquement un masque dans les lieux publics (surtout intérieurs ou fermés), se tenir à deux mètres de distance des uns et des autres, éviter les rassemblements de plus de 10 personnes et respecter les règles sanitaires propres à chaque lieu.

Responsabilités des entreprises et les organisations

Personne ne souhaite la fermeture d’une entreprise pendant deux ou trois semaines en raison d’une éclosion de l’épidémie. Pour éviter ce scénario, les entreprises et les organisations se doivent de déployer, de façon proactive, des processus de contrôle, notamment l’application stricte des règles sanitaires.

On recommande aussi de faire un suivi journalier de l’état de santé de vos employés, à leur arrivée sur le lieu de travail et surtout de les sensibiliser à s’autoévaluer avant de venir travailler. Montrez à vos employés votre compréhension pour qu’en cas de doute sur leur santé (fièvre, toux, etc.), ils se sentent confortables de rester à la maison. Ne prenez pas de chance: il vaut mieux perdre un employé pour une seule journée de maladie plutôt que de fermer toute une entreprise.

Si un cas se déclare, il ne faut surtout pas le cacher. La transparence est dans l’intérêt de tous afin de contenir rapidement une contagion. Dès l’apparition d’un premier cas, il est encore temps d’éviter la fermeture complète de l’entreprise, en signalant immédiatement le cas à la Santé publique régionale. En effet, l’employé malade pourrait non seulement contaminer ses collègues de travail, mais aussi du personnel d’autres entreprises… Par conséquent, cette transparence équivaut à la contribution de chaque entreprise à l’économie de la région, en évitant des reconfinements dans d’autres organisations.

Enfin, des cas de COVID-19 pourraient malheureusement apparaître dans toute entreprise, même les plus respectueuses des règles sanitaires. C’est pourquoi, nous souhaitons que le milieu d’affaires se montre solidaire, en ne pointant pas d’un doigt accusateur l’entreprise contaminée, mais en offrant de l’aide et du soutien pour qu’elle s’en sorte avec le moins de conséquences possibles, pour le bien économique de la région.

N’ayons plus peur

En cette période où les affaires reprennent graduellement, le plus grand obstacle à la relance économique est notre peur du virus qui nous empêche de sortir, d’aller au restaurant, de magasiner... Et pour les entreprises, cette crainte se transforme en hésitation à réinvestir dans l’économie, retardant la relance économique.

Le respect des règles sanitaires et directives de la Santé publique devrait contribuer à minimiser nos craintes de contamination et restaurer graduellement un climat de confiance propice à notre relance économique.

En fait, c’est comme fréquenter un parc d’attraction. Oui, ils sont truffés de règles de sécurité, présentes partout sur le site, car un manège constitue un danger potentiel. Mais nous ne songeons pas à cela en décidant d’aller à La Ronde, mais plutôt le plaisir et à l’amusement que nous y aurons.

C’est le temps de revivre et de sortir à nouveau, ce qui contribuera à la relance de notre économie: achetons régional et québécois, visitons les surprenants musées de la Mauricie, encourageons nos restaurateurs et commerçants locaux, profitons des attraits touristiques de la région et du Québec…

Soyons tous solidaires et fiers de notre prospérité économique en respectant les règles sanitaires, en portant le masque, et en soutenant notre économie locale.