Le premier ministre du Québec, François Legault, est interpellé par l’auteur de cette lettre qui lui demande ce qui se fera pour les aînés qui sont à domicile et qui ont eu aussi des besoins en matière de santé.
Le premier ministre du Québec, François Legault, est interpellé par l’auteur de cette lettre qui lui demande ce qui se fera pour les aînés qui sont à domicile et qui ont eu aussi des besoins en matière de santé.

Qu’allez-vous faire pour nous?

OPINIONS / Lettre adressée au premier ministre du Québec, François Legault, à la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, et au directeur national de la Santé publique, Horacio Arruda.

Monsieur le premier ministre Legault, j’écoute vos conférences de presse depuis le début de la pandémie. Vous dites que vos aînés sont les plus importants. J’entends cela presque à tous les jours: «On doit prendre soin de nos aînés».

Est ce qu’il y a deux catégories d’aînés? Ceux qui sont en CHSLD et les autres?

Pensez-vous que les aînés qui sont à domicile n’ont pas des besoins? Si oui, on n’en entend pas parler.

Il y a des personnes qui ont aussi la COVID-19 à domicile, M. Legault, et qui sont privées de soins. On envoie les auxiliaires aux services de santé et sociaux (ASSS) dans des ressources intermédiaires (RI), des résidences privées pour aînés (RPA) et des CHSLD. On annule des soins et des visites à domicile. Savez-vous ce que c’est une ASSS? Parce que jamais on entend parler de nous dans vos conférences de presse.

On nous a dit que vous ne voulez pas nommer notre nom ou titre d’emploi, pour ne pas mêler le public. Pourtant c’est un besoin essentiel et vous pourriez informer la population de notre existence. Si les gens connaissaient nos tâches et ce que l’on fait, vous auriez moins de gens en CHSLD et plus de soins/maintien à domicile. Aussi, avant d’arriver en CHSLD, ils sont à leur domicile.

En concret, qu’allez-vous faire avec cela M. Legault?

Mme la Ministre McCann, vous nous dites que nous vous êtes sensible à notre métier mais pourtant jamais vous ne parlez de nous.

Vous disiez qu’il n’y a pas d’omertà et qu’il n’y a pas d’abus. Vous vous trompez et à domicile aussi il se passe des choses dont on n’entend sûrement pas parler.

Votre ligne téléphonique mise sur pied va servir à dénoncer ce qui se passe. On s’entend pour dire que ce sont des gens des CIUSSS et CISSS qui vont prendre ces appels. Que va faire le gouvernement des commentaires et recommandations? Qui va réparer pour les menaces verbales que les employés vivent? Qui va respecter le travailleur qui fait 9, 10, 11 jours de travail consécutifs? Un travailleur qui est fatigué, on lui demande de faire du temps supplémentaire. Le travailleur qui répond non, oups! voilà que commence le processus de harcèlement psychologique et d’abus de pouvoir.

Le gestionnaire nous appelle à notre domicile pour nous redemander de rentrer, on leur répond non car on est rendu 10 jours de travail et là ça recommence jusqu’à ce que le ton monte. En concret, qu’allez-vous faire avec ça Mme McCann?

Vous, M. Arruda, j’ai une question pour vous. Est-ce normal qu’une équipe qui travaille dans une zone rouge, on les envoie aussi faire des patients négatifs à domicile? On prend des ASSS qui ont des postes, on les envoie dans des résidences qui n’ont pas de COVID-19 pour aider et on prend ceux qui sont volontaires pour aussi travailler dans des zones rouges.

On les envoie aussi à domicile parce qu’apparemment si ces personnes contaminent les patients, elles contaminent moins de monde. Pourtant si elles visitent sept aînés par jour, elles peuvent en contaminer sept et eux en contaminer d’autres; voilà notre contribution à la pandémie.

C’est vrai qu’eux ils ne sont pas en CHSLD, cela semble moins important d’en parler.

Qu’allez-vous faire de concret? Et pas juste parler en conférence de presse. Qu’allez-vous faire de concret?

Savez-vous que durant cette pandémie les ASSS existent et elles ont été déployées partout (CHSLD, RI, RPA) en plus de l’aide à domicile ? Que sont-ils et que sont-elles pour vous?

Savez-vous que les gants, jaquettes, masques, lunettes ou visières sont importants partout et même à domicile en temps de pandémie?

Pour finir, Il y a eu une motion à l’Assemblée nationale le 18 avril 2019 pour les Auxiliaires aux services de santé et sociaux qui a été acceptée. Qu’en ferez-vous ?

En plus, on ne nous donne pas de prime substantielle à nous.

Dans l’avenir, qu’allez-vous faire de concret M. Legault?

Je vous suivrai avec attention.

Sylvie Gosselin

Auxiliaire aux services de santé et sociaux

CIUSSS MCQ