Prudence avant de rouvrir les écoles!

OPINIONS / J’aimerais vous faire part de ma réflexion sur le fait que M. Legault pense à rouvrir les écoles et les garderies.

Depuis le début du confinement, on acquiert des connaissances inestimables et ce, en très peu de temps. Nous avons seulement à penser au manque d’attention accordée dans les dernières années aux CHSLD. Loin de moi l’idée de faire des reproches à nos dirigeants, il fallait l’expérience en temps réel pour acquérir ces connaissances.

Depuis le début de ce confinement, une expérience se déroule en temps réel. Effectivement, pour répondre au besoin des employés des services essentiels, nous avons ouvert des garderies. La clientèle de ces garderie provient d’une population beaucoup plus à risque que la population en général. De plus, la distanciation entre les enfants et les membres de leur famille est impossible. Enfin, la distanciation entre les enfants fréquentant les garderies est quasi impossible. Ainsi, nous sommes dans une situation où le risque de contamination est de beaucoup supérieur à la population en générale. Alors, pourquoi ne pas dénombrer les cas de contaminations réelles depuis le début dans les garderies, afin de pouvoir appuyer un argumentaire.

En conclusion, si très peu de contaminations ont découlé de cette expérience, alors nous pouvons penser à rouvrir les garderies et écoles et si au contraire, il y a eu contamination, il serait préférable de continuer le statu quo. Étant bien conscient qu’il faut des données statistiques en relation avec la taille des échantillons pour établir le degré de fiabilité, je suis certain que vous avez les outils requis pour faire une extrapolation logique dans la population. Étant donné qu’il s’agit d’une population plus à risque que la population en général, alors la probabilité que la conclusion soit faux négatif est grande. Donc, cela respecterait le principe de la prudence.

Guy Desaulniers

Saint-Tite